Une France en perdition…

648x415_roissy-5-octobre-2015-xavier-broseta-charge-ressources-humaines-air-france-exfiltre-apres-avoir-pris-partie-manifestants
Les dirigeants d’Air France obligés de fuir après leur agression par des syndicalistes « ultras » (5/10/15, photo AFP)

François Hollande déjà à 2017 en oublie l’instant présent. Problématique tout de même. Car s’il faut avoir une vision à long terme, les crises actuelles ne doivent en aucun cas être négligées.

Jouer le rassembleur de gauche avec des thèmes obsolètes ne marchera pas longtemps. À trop vouloir le consensus, l’adhésion de ses petits camarades frondeurs et écologistes, Moi Président ne voit pas qu’il s’éloigne de plus en plus du Français lambda, ce citoyen qui trime toute la journée et qui voit un Président se pavaner, faire le joli cœur à ses belles et ses alliés.

François Hollande (photo Reuteurs)
François Hollande (photo Reuters)

Il n’y a qu’à regarder l’actualité du jour pour comprendre le malaise français. En ce mardi 6 Octobre 2015, la France fait les gros titres du monde entier. Non pas pour le discours de François Hollande pour les 70 ans de la Sécu. Non. Elle est la risée du monde à cause de quelques syndicalistes débiles ayant tabassés leurs dirigeants qui ne souhaitaient qu’une chose : trouver un accord pour sauver Air France de la faillite. Ces énergumènes, des pilotes surpayés et choyés, sont le symbole des problèmes sociaux et économiques que la France n’arrive à résoudre depuis 30 ans. Que l’on soit de gauche ou de droite, libéral ou souverainiste, pour Éric Zemmour ou Thomas Piketty, la classe politique française doit écouter toutes les propositions de changements possibles. Les Français eux-mêmes en ont marre de l’immobilisme des hommes politiques.

Les choses doivent très vite changer car la crise européenne n’est pas prête de s’arrêter et nos voisins-concurrents ne nous attendrons pas. Il faut en finir avec les tabous. Entre Pigasse et Rivaton une voie s’ouvre. Aux dirigeants français de la saisir.

Marisol Touraine au Sénat pour défendre son texte sur la Sécurité Sociale (7/10/15, Le Point)
Marisol Touraine au Sénat pour défendre son texte sur la Sécurité Sociale (6/10/15, Le Point)

75% des Français souhaitent une réforme radicale pour sauver la Sécurité sociale de la banqueroute. Symbole social par excellence, fierté nationale, la Sécu n’est plus que l’ombre d’elle-même, n’ayant jamais évoluée alors que la population, elle, changeait réellement. Ce n’est pas l’immobilisme proposé par François Hollande qui va changer les choses. Ou seulement en pire comme peut l’être le tiers-payant.

Peur du changement, c’est bien ce que semble refléter les paroles politiques. Et pourtant, les Français ne demandent que cela. Que ça bouge. Ils savent les risques d’une telle absence de réformes. Les citoyens ne sont pas idiots Messieurs les politiques ! Ils sont prêts à bouleverser leurs habitudes quittent à perdre certains de leurs acquis afin de garantir un avenir pérenne à leurs enfants.

Les politiciens doivent aussi en finir avec les magouilles. La dernière en date ? Claude Bartolone, Président de l’Assemblée et candidat à la Région Île-de-France, qui offre des emplois fictifs mais aux revenus bien réels (dus à nos impôts) à ses amis ! Un clientélisme qui ne passe pas à leur d’un taux de chômage et une pauvreté qui explosent. Ces politiques doivent aussi pouvoir s’unir et ne pas se débiner les uns les autres. Le spectacle offert par le FN ou celui proposé par les cadors des Républicains, sont inadmissibles, tout comme l’est ces polémiques stériles et courses à la petite phrase assassine, telle cette intervention ignoble de Cécile Duflot attaquant tout le monde, jugeant responsables les promoteurs immobiliers, les scientifiques… après les tragiques pluies imprésibles de la Côte d’Azur. Mme Duflot, relisez Newton et allez faire un tour au CNRS. Peut importe d’être en bord de mer ou non. Si il y a inondation, forcément les sous-sols sont inondés, que ce soit en montagne ou en ville. Cela n’a rien à voir avec les zones inondables.

Manuel Valls dans la chienlit (7/10/15 photo Le Point)
Manuel Valls dans la chienlit (6/10/15 photo Le Point)

Dernier point de l’actualité du jour ? Un braqueur fiché S pour radicalisme abat un policier qui faisait simplement respecter l’ordre. Comment ne pas voir, dans cette absurde situation, une défaillance de la justice et des pouvoirs publics ? Un homme normalement en prison, condamné 28 fois… mais se trouvant en liberté ! Et on s’étonne de la défiance des Français envers Mme Taubira, les magistrats et les immigrés. Parce que cette affaire va encore faire monter Marine Le Pen dans les sondages. À n’avoir jamais résolu les problèmes de délinquance, de trafics et d’islamisation cette politique du laisser-faire nous retombe dessus violemment. La justice ne fonctionne plus. La police ne se fait plus respecter. Les têtes de Turc se font alors plus nombreuses. Les immigrés ou fils de sont montrés du doigts. Les clivages se durcissent. L’intégration elle aussi ratée n’a jamais été remise en cause. Il est temps de le faire. Des attentats de Janvier, la forte mobilisation est retombée. Aucun changement. Statu quo. On baisse la tête et recommence les mêmes erreurs encore et encore.

4411899_11-1-734275720_545x460_autocrop
… Robin Rivaton: penseur de droite… Deux pensées novatrices à écouter, mixer pour réussir!
Thomas-Piketty-400x400
La France à pourtant des spécialistes pour s’en sortir tels Thomas Piketty, économiste de gauche et…

Il est temps de changer. Vite. Largement. De façon raisonnée bien sûr mais avec une volonté de fer. Il ne faut plus faire de rétropédalage à chaque fois que quelques personnes se sentent léser alors que le plus grand nombre souhaite des évolutions fortes. Les syndicats ne représentent que 7% des salariés et ont encore leur mot à dire alors qu’ils bloquent toute idée nouvelle. Inadmissible. Redéfinir le code du Travail n’est que la partie visible de l’iceberg. La dette et la récession ne seront mortes que si l’on tape du poing.

La fourmilière doit exploser.

Alors, Monsieur le Président, il est plus que temps d’engager le changement !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :