Saint-Étienne à la conquête du monde

Centre-ville de Saint-Étienne
Centre-ville de Saint-Étienne

Pour les Parisiens, Saint-Étienne est souvent synonyme de Roumanie à 3h en TGV et pour les provinciaux, une ville de mines, triste, froide et désertée des Verts. Car si pendant longtemps Saint-Étienne a été la cité minière de Rhône-Alpes, un centre industriel prospère avec notamment Manufrance et une équipe de football planétairement reconnue ; depuis 30 ans, il faut reconnaître que la gloire est finie, que les mines ne sont plus que musée et les stars du ballon rond passées chez l’ennemi lyonnais. Les habitants désertent le centre-ville et les cadres ont fui la région. Paupérisation et exil sont criants. La vue des terrils et immeubles insalubres ayant dégoûté plus d’un possible investisseur et les clients préférant les articles chinois à ceux de Manufrance, Saint-Étienne s’endormit peu à peu. Se faisant oublier et pleurant sur son passé, cachée dans l’ombre de ses voisines dynamiques et prospères Lyon, Lausanne, Turin et Grenoble.

Musée de la Mine
Musée de la Mine

La Cité du Design fer de lance du renouveau stéphanois

Cité du design
Cité du design

Mais depuis quelques années, la cité stéphanoise renaît. Des industriels locaux se sont développés tels Obut et Focal autour de Casino et Weiss. La population a pris conscience du danger de déclin. Les édiles s’évertuent à rénover, à dynamiser la ville aux sept collines. L’université Jean Monnet se renforce, les Écoles nationales supérieures des Mines, d’Architecture et de Design forment les meilleurs designers, architectes et ingénieurs du futur. Le projet de « ville du design », concept inconnu en France (mais qui fait la fortune de Milan, Séoul, Berlin ou Bâle) se concrétisa en 2005 avec la création de la Cité du Design sur le site de l’ancienne manufacture d’armes et cycles. L’École nationale supérieure d’art et de design (ESADSE, ex Beaux-Arts) s’y implantant avec une bibliothèque, un centre de recherche, des résidences d’artistes et salles d’exposition (La Platine). La Biennale internationale de Design, créée dès 1998, fît le reste. Mondialement reconnue, cette biennale a été le véritable fer de lance stéphanois. Peu à peu les investisseurs virent un moyen de fédérer de jeunes designers avec leurs savoir-faire. Aujourd’hui labélisée ville « Créatives Design » par l’UNESCO et « FrenchTech » par l’État, Saint-Étienne se fait arty et créative. Des fab lab, ruches et autres start-up artistiques et informatiques s’implantent, s’entraident, se mutualisent et embauchent. L’avenir est en marche. Il ne manque qu’une rénovation et une programmation sélective à l’Opéra pour que Saint-Étienne devienne une très grande ville culturelle – elle compte déjà la Comédie (théâtre à la programmation haut de gamme et intello), des musées (Art, Industrie, Mines, etc) et son nouveau Zénith.

asservissement_electrique_cite_design_ventilation_1
Cité du design

Un centre-ville redynamisé

Centre-ville
Centre-ville
Gaël Perdriau, maire (LR) de Saint-Étienne
Gaël Perdriau, maire (LR) de Saint-Étienne

Mais le design ne fait pas tout. La ville doit se rénover profondément. Les immeubles vétustes et à l’architecture peu flatteuse sont désormais proscrits. Un grand plan d’urbanisme s’est mis en place avec la nouvelle équipe municipale de Gaël Perdriau (Les Républicains). Destruction de nombreux petits immeubles, percées écologiques avec places et jardins publics, réhabilitations de locaux, rues réaménagées pour plus de confort ! Il faut réoxygéner le centre-ville coincé entre les montagnes du Pilat et qui fut terriblement dégradé par la suie des cheminées industrielles, la houille, la pollution des véhicules et la délinquance. Les précédentes municipalités ont déjà rénové une bonne partie de la Grande Rue centrale avec les places du Peuple et celles autour de l’Hôtel de Ville. Elles ont aussi créé les deux pôles attractifs stéphanois : la Cité du Design – Zénith au Nord et Châteaucreux à l’Est (autour de la gare SNCF et Casino). Le nouveau maire se donne pour volonté de redynamiser le centre-ville en perte totale de vitesse, les enseignes préférant les grands centres commerciaux à la rue centrale. Adidas et Monoprix arrivent, H&M ouvre un nouveau magasin… Mais une politique des quartiers est aussi mise en place, Montreynaud et Beaulieu plus connus pour leur délinquance que pour leurs magasins se transforment avec de petits centres commerciaux, des boulangeries et de nouveaux espaces verts autour des bâtiments plus petits que les anciennes barres HLM. Les cadres sont les nouvelles cibles de Gaël Perdriau grâce à des immeubles standing mais aux prix plus attractifs qu’à Lyon, Clermont ou Grenoble grâce à la création de l’EPASE (Établissement public d’aménagement de Saint-Étienne) –promoteur, investisseur, gestionnaire public (État, région, métropole). « La priorité est donnée à la copropriété et à l’habitat individuel, avec la mise en vente de 500 parcelles. Cette politique doit nous permettre d’attirer une nouvelle clientèle pour nos commerces ainsi que des cadres. » Un centre-ville en pleine transformation donc.

Place du Peuple
Place du Peuple

Mais, la mairie veut dans le même temps sortir de terre un immense centre commercial d’un nouveau genre baptisé Steel et situé le long de l’autoroute reliant Clermont-Ferrand à Lyon, c’est l’entrée nord de la ville, la plus fréquentée et visible. 70000m2 d’enseignes de décorations, d’équipement de maison et jardin mais aussi des restaurants et un complexe événementiel novateur avec salles d’exposition, objets de designers locaux, etc, le tout autour d’un ancien puits de mine… Tout un programme.

Steel, Centre commercial et culturel du futur stéphanois
Steel, Centre commercial et culturel du futur stéphanois

Objectif : Attirer les CSP+

Quartier Châteaucreux
Quartier Châteaucreux

Nous l’avons vu Saint-Étienne renouvelle son parc immobilier dans le but d’attirer les cadres. Mais sans emplois, impossible qu’ils daignent venir habiter le Forez. La Cité du Design est un pôle attractif pour les PME-PMI avec un vivier de jeunes diplômés qualifiés et entreprenants. Des entreprises du bâtiment, des PME en mal d’élégance et d’ergonomie de leurs produits s’installent autour de l’ancienne manufacture à la recherche de la perle rare. 30000 m2 de bâtiments sont ainsi en réhabilitation pour accueillir des entreprises de communications et technologiques. La Grande Usine Créative (initiative de l’EPASE), 2500m2 de bureaux sera à destination des start-up et PME fondées, par exemple, par des anciens des diverses écoles supérieures stéphanoises. France 3, France Bleu, Altavia, Philips ou Suez se sont déjà implantés ici. Les tarifs attractifs du foncier y sont aussi pour beaucoup. Monter un siège ou une antenne à Saint-Étienne a un coût bien moindre qu’à Lyon ou Genève. Troisième ville de Rhône-Alpes-Auvergne, Saint-Étienne veut se parer de tous les éléments pour devenir une grande métropole dynamique de la « super-région » qui se formera en 2016. Laurent Wauquiez et Jean-Jack Queyranne, les deux principaux candidats à la présidence régionale, voient d’ailleurs en cette ville le maillon essentiel entre les régions volcaniques paysannes du sud de l’Auvergne et l’axe fort Clermont-Lyon-Grenoble (s’étendant de l’Espagne à Lausanne et Milan, via Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Aurillac, Genève et Turin).

Biennale du design 2015
Biennale du design 2015

Saint-Étienne part de loin mais est d’ores et déjà l’une des villes les plus dynamiques et entreprenantes de France. Ses nombreux atouts technologiques et créatifs renforcés par un nouvel urbanisme plus à même de plaire aux nouveaux arrivants comme aux Stéphanois de souche font de cette ville une possibilité de plus à Rhône-Alpes-Auvergne de devenir la super région de France à l’égal de la Bavière ou de la Catalogne ! Et un endroit nouveau où tout un chacun peut y habiter confortablement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :