Les dentelles de Calais d’Annette Messager

Les dentelles de Calais d’Annette Messager

 

Annette Messager expose en ce moment dans deux espaces de Calais (le Musée des Beaux-Arts et la Cité de la Dentelle et de la Mode) ses dernières créations en liaison avec un matériau fétiche, le tissu. Tous les types de tissus : des vêtements récupérés et découpés, aux soutiens-gorge en dentelle et tulle, du ruban au skaï. Un travail qui lui avait valu la suprême récompense du Lion d’Or à la Biennale de Venise avec une œuvre tournant autour de l’histoire de Pinocchio, de l’innocence et du mensonge.

 

annette.jpg
(photo foldingomania)

 

 

La dentellière est l’avenir de l’homme

 

Ici, point d’engagement social malgré la proximité de la Jungle de migrants jouxtant les musées. Mais, une redécouverte du savoir-faire des « petites mains », ses femmes artisans à la technique ancestrale et très compliquée. Des travailleuses symboles de la lutte des sexes, de leur position sociale, engagements féministes chers à Annette Messager. Une femme non pas révoltée mais sûre de ses atouts, non opposée à l’homme, seulement épanouie. Une femme vive et colorée – à l’image de ses installations très acidulées les plus connues – qui se fait ici plus sombre, plus critique. Un travail qui se rapproche un peu de celui de son mari, Christian Boltanski, entièrement tourné sur le souvenir et sur l’Histoire et sa remise en question.

Des fantômes de coutières hantent ainsi la Cité de la Dentelle et de la Mode avec leurs outils, métiers à tisser tapis dans la pénombre. Les Spectres des couturières, ensemble d’aiguilles, d’épingles tombant du ciel comme pour nous poignarder, exprime à merveille cet esprit d’angoisse, virant parfois au monstrueux et au glauque le plus extrême. Un esprit contestataire que l’on retrouve aussi au détour d’un amas d’étoffes qui cache une femme. Une femme qui croule sous le travail, mais une femme qui crée des merveilles. La femme primant sur la mode. Une femme créatrice et non une machine à vêtements. Une émancipation bénéfique et salutaire.

1-MEDIA_dda8773a-6462-45e2-ab49-ec90dc0841d6.jpg
Soutiens-gorges d’Annette Messager

Dans une autre pièce, Soutiens-gorge fait référence à Louise Bourgeois et ses immenses araignées dispersées dans les musées (Guggenheim Bilbao…) et collections privées (une Spider est ainsi partie à 28 millions de dollars en Novembre). Mais plutôt que d’utiliser la forme exacte de l’animal, Annette Messager stylise une araignée par le biais de simples soutifs épinglés de manière à former une silhouette d’Arachné sentimentale. Une vision de la femme qui tisse sa toile. Un féminisme qui passe par les seins si important pour l’homme et qui devient ici beaucoup plus intelligent, plus subtil et profond que les exhibitions des Femen.

 

 

Une portée plus politique au Musée des Beaux-Arts

 

Annette-Messager-The-Prohibitions-2014.jpg
(photo Apollo Magazine)

Au Musée de Calais, Annette Messager reprend ses fétiches, du Pinocchio aux peluches recousues. Notre Planète, faite de trois boules en toile de parachute, métaphorise la fin du monde dès que ces trois Terres se dégonflent. Une dimension écologique un peu plus engagée qu’à la normale dans un travail surtout porté sur les revendications féministes. Les Interdictions sont une parodie ironique des choses impossibles à faire. Boire pour une femme enceinte, photographier dans un musée, manger, stationner sur un trottoir… Autant de panneaux d’interdits réprimandables que l’artiste glane dans le monde entier via Internet et qu’elle regroupe dans un panneau géant en forme de cœur soutenu par ses fidèles pantins désarticulés en tissus de rebus. Un Mai 68 absurde, drôle, bienvenu.

Annette Messager est toujours aussi poétique.

Exposition Dessus Dessous à voir jusqu’au 15/05/16

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :