Dans quel domaine français skier ? – Les meilleurs domaines skiables de France – part 2 : ISÈRE

Dans quel domaine français skier ? – Les meilleurs domaines skiables de France – part 2 : ISÈRE

 

Alpe d’Huez Grand Domaine

ISÈRE, Oisans : Alpe d’Huez, Villard Reculas, Oz-en-Oisans, Vaujany, Huez, Auris-en-Oisans

1125m – 3330m

17 noires – 39 rouges – 38 bleues – 41 vertes – 2 snowparks – 70 remontées

Jour 49,50€ – Semaine 255€

L’ex-Massif des Grandes Rousses est en rivalité avec les 2 Alpes pour la suprématie iséroise. Les pistes mythiques sont légions (Tunnel sur l’Alpe, Fare, La Fuma, Sarenne…) servies par un bon damage qui ravira les plus tatillons et par un ensoleillement parfait (testez le coucher de soleil). Les débutants comme les fous de la glisse y trouveront forcément une piste à leur goût. Pour le hors-piste, cela se complique, les difficultés sont nombreuses et ces secteurs sont donc réservés aux plus (extr)avertis avec des passages techniques qui nécessitent un bon matériel et une connaissance des lieux optimum (un guide est fortement conseillé, notamment pour l’Aiguille Rouge). Mais pour ces sportifs, l’Alpe d’Huez reste un des nec plus ultra de France. Les Grandes Rousses n’ont donc rien à envier à ses rivales savoyardes des Arcs et de La Plagne. Pour y séjourner, vous avez l’embarras du choix entre les immenses blocs de béton rectangulaires des années 1970 aussi laids que pratiques (Alpe d’Huez, Auris) et des résidences plus jolies et plus récentes à Oz ou Vaujanis (attention, l’usage de la voiture s’avère parfois nécessaire). Malgré le flux continu de skieurs venus en masse de Grenoble ou Lyon pour les week-ends, l’ambiance y est assez tristoune… dommage. Les prix des forfaits y sont aussi assez élevés.

 

Les 2 Alpes

ISÈRE, Oisans

1300m – 3600m

12 noires – 20 rouges – 47 bleues – 17 vertes – 1 snowpark – 47 remontées

Jour 47,50€ – Semaine 237€

Rivale historique de l’Alpe d’Huez, on parle d’un rapprochement possible entre les deux domaines afin de contrer les mastodontes de Savoie. Pour l’instant, les 2 Alpes jouent surtout la carte de l’accessibilité (aussi bien au niveau des parcours que des tarifs) et de la jeunesse festive rhônalpine. Tout n’est pas très pratique ni logique malgré des efforts considérables mais peu importe… Le skieur d’ici cherche avant tout à faire ce qui lui plaît (parfois avec quelques grammes de trop) sans se soucier de la technique ni de la qualité. Le ski n’est qu’une activité parmi d’autres. Les bars sont légions, les logements pas chers (mais très laids, mais ça le fêtard n’en n’a que faire) et l’offre de plaisirs inépuisable (simulation d’avalanches, grotte, traîneau, parapente, motoneige, piscine, hélicoptère…). Bref les 2 Alpes sont principalement faites pour les jeunes. Mais les pros pourront tout de même tester le ski sur glacier (attention aux crevasses !) ou le ski de randonnée extrême avec passage en rappel.

 

Saint-Pierre de Chartreuse

ISÈRE, Chartreuse

1100m – 1789m

4 noires – 9 rouges – 5 bleues – 6 vertes – 1 snowpark – 14 remontées

Jour 23€ – Semaine 108€

 

Plus connu pour ses randonnées (GR…) et ses liqueurs de moines, St-Pierre de Chartreuse est un petit domaine pratique pour les familles au portefeuille en manque de billets violets et les classes vertes. Pas vraiment de quoi attirer le skieur des cimes gelées mais les enfants seront ravis. Les remontées sont d’un autre temps mais cela fait aussi le charme de ce petit coin paumé. Les forêts nombreuses permettent de skier par mauvais temps ou de chausser les raquettes à la recherche d’une des chartreuses. L’altitude ne permet cependant pas d’avoir une qualité de neige parfaite, encore moins d’assurer une saison pleine. Autre inconvénient : les locaux ne sont pas très accueillants…

 

Chamrousse

ISÈRE, Belledonne

1450m – 2250m

6 noires – 14 rouges – 14 bleues – 8 vertes – 1 snowpark – 16 remontées

Jour 33,50€ – Semaine 168, 20€

Encore une petite station iséroise prisée des Rhônalpins pratiquant tous types de ski. Ancienne station olympique, les dameurs y sont maîtres et vous offrent des pistes de haute qualité pour un domaine qui reste modeste par sa taille. La station est coupée en deux, d’un côté les pistes pour débutants (Roche Béranger) et un autre pour les puristes de poudreuse (Recoin). L’endroit parfait pour se perfectionner en toute quiétude ou donner libre cours à son côté freestyler du dimanche (ski de bosse, skicross, snowpark…). L’endroit n’est pas très « hype », mais il est parfait pour les familles. Côté parc locatif, Chamrousse est divisée en trois hameaux avec commerces de proximité, même si la majorité des skieurs sont du coin, donc de passage et n’y séjournent pas. Petit plus, en cas de très beau temps, on aperçoit très distinctement Grenoble en contrebas. Par mauvais, le brouillard coupe court à toute velléité de sortie. En résumé, une bonne station familiale sans prétention qui se redonne un coup de peps bienvenu.

 

 

Les 7 Laux

ISÈRE, Belledonne : Le Pleynet, Pipay, Prapoutel

1350m – 2400m

14 pistes noires – 13 rouges – 9 bleues – 7 vertes – 1 snowpark – 27 remontées

Jour 34,50€ – Semaine 175€

Avec ses noms à coucher dehors les 7 Laux sont un petit domaine sympathique modernisé dans les années 2000 avec une bonne cohérence. Bémol d’importance : le damage est vraiment dégueulasse (certainement l’un des pires de France !) et conduit à vous lever tôt pour pouvoir bénéficier d’une neige à peu près correcte ! Par contre, le hors-piste et le freeride sont loin d’être repoussants ! Les locaux un peu timbrés jouent des coudes et les fiers à bras dès l’aube mais on peut tout de même s’y faire une place et prendre du plaisir. La proximité de Chambéry et Grenoble ne permet pas d’offrir un grand choix de couchage. Mais ce n’est pas grave, puisque la faune y est en très grosse majorité faite de Rhônalpins venus (éméchés ?) pour la journée prendre de G dans les zones à risques.

 

Villard-de-Lans – Corrençon

ISÈRE, Vercors : Villard-de-Lans, Corrençon-en-Vercors

1050m – 2050m

9 noires – 9 rouges – 9 bleues – 8 vertes – 1 snowpark – 19 remontées

Jour 34€ – Semaine 171€

Avec seulement 125 km de pistes en basse altitude, les deux petits villages ne garantissent pas un bon enneigement sur toute la saison, mais les activités parallèles sont nombreuses (ski de fond, ski nordique, raquettes, piscine…). Proches de Grenoble, elles sont une porte d’accès rapide au plaisir de la glisse. Les novices pourront s’exercer en toute tranquillité tandis que les experts découvriront des pistes à l’ancienne (bosses, sauts de parcours, gouffres à éviter, pierres…) qui remettent en joie. Les amateurs de ski nordique pourront s’adonner à leur passion sans relâche. Les villages offrent quelques bons gîtes de France ou locations pour un week-end dans des fermes réaménagées en loft. Ici la nature et la tradition architecturale sont encore de mise et c’est tant mieux ! Pour les curieux de vieilles pierres quelques sites historiques sont aussi à découvrir.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :