Fêtes alpines traditionnelles

1795631_3813336669950_42919893_n.jpg

Les Alpes suisses, françaises et italiennes sont désormais tournées vers la modernité avec des stations ultramodernes et des villages high-tech. Mais les traditions se perpétuent tout de même par le biais de festivals ou fêtes traditionnelles qui attirent locaux, skieurs et touristes de passage. En voici quelques exemples à voir urgemment !

Carnaval du Loetschental

En Suisse, le mois de février est consacré aux festivités ancestrales dans le canton de Valais. Le village de Kippel retient particulièrement l’attention avec son défilé de « Tschäggättä » dans les ruelles. Ces Tschäggättä sont des déguisements aux formes monstrueuses, des personnages immondes aux têtes effrayantes faites de bois sculpté peint et de pelisses d’animaux. Si cette sorte de carnaval marabouté ne dure que quelques instants, il vous est possible de découvrir ces attributs dans le Musée du Lötschental.

Foire de Saint-Ours

Cette fête italienne se tient à la fin du mois de janvier dans la petite ville d’Aoste. Aux origines moyenâgeuses, elle ressemble à une foire traditionnelle des Alpes avec ses démonstrations du savoir-faire local des paysans montagnards en matière d’ingéniosités artistiques et techniques donnant naissance à de petits objets décoratifs ou à des souvenirs. Cette foire reconnue (plus de 1000 exposants) est devenue un peu éloignée de cet esprit, mais il reste encore des babioles à collectionner, ainsi que de nombreuses animations pour petits et grands.

936614_3671897814067_1000918170_n.jpg

Les combats de Reines

Les « Reines » sont les vaches alpines noires et robustes que vous pouvez voir brouter dans les verts pâturages au détour d’une randonnée ou ruminer tranquillement tout en regardant passer les coureurs du Tour de France au son de leurs cloches. Mais si ces vaches sont destinées à la production de lait et fromages locaux, elles ont aussi mauvais caractère. Ainsi des meneuses existent et les combats sont intenses pour parvenir à être la cheftaine du troupeau. La vallée d’Aoste et le canton du Valais proposent chaque année des combats ou les meilleurs spécimens s’affrontent sous les viva du public, le regard expert des juges et le stress des paysans. La gagnante remporte le prix, fierté du propriétaire-éleveur pour une année, et est ainsi désignée « Reine ». Le plus grand ring se trouve à Martigny (aussi célèbre pour sa Fondation Gianadda et ses chiens Saint-Bernard). Vous pouvez amuser vos enfants en confectionnant vous-mêmes vos Reines  grâce à des morceaux de bois taillés en forme de vaches à cornes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :