Retour sur le meeting de François Fillon à Lyon

img_0209
Fillon acclamé des Lyonnais

Ce mardi, l’actualité ne tourne qu’autour de la Primaire de la droite et du centre et un nom ressort sans arrêt : François Fillon. Le troisième homme des sondages a déjoué tous les pronostics, même ceux de son camp en faisant main basse absolue sur le premier tour avec presque 45% des votes en sa faveur, reléguant le favori et chouchou des médias, Alain Juppé, à 20 points et en éliminant son ancien Président, Nicolas Sarkozy.

En ce jour, l’état major du nouveau favori tente de calmer les ardeurs. Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy ont dès l’annonce des résultats décidé de rallier le député de Paris. Mais, il faut attendre ce mardi pour que le gros des troupes des ex-candidats malheureux se reporte largement sur Fillon. Les lemairistes se divisent un peu mais la majorité du camp sarkoziste se tourne vers l’ancien Premier ministre de leur leader. Woerth, Darmanin, Karoutchi, Ciotti, Morano, Dati, Estrosi, Fort, Larrivé, Fenech ou encore Wauquiez appellent à voter François Fillon. Seuls NKM et Copé décident de rejoindre le maire de Bordeaux. Jean-Frédéric Poisson lui aussi votera pour François Fillon. Le chef du gouvernement sarkoziste peut jubiler.

Mais Alain Juppé ne compte pas rendre les armes. Pire, il devient agressif et blessant. Les rumeurs et attaques fusent. Nathalie Kosciosko-Morizet s’y met aussi. C’est Juppé qui déclenche la bataille en demandant à Fillon de clarifier sa position sur l’avortement. Et paf, voilà Fillon traité de réactionnaire misogyne. La réponse ne tarde pas. À titre personnel, François Fillon n’est pas favorable à l’avortement, mais du point de vue officiel, ce dernier ne manque pas de réaffirmer son total engagement en faveur de l’avortement, de la Loi Veil et de ses dérivés votés tout au long de sa vie de parlementaire. Même les proches de Juppé semblent surpris par les piques lancées par le « girondin », son nouveau slogan, se voulant une référence révolutionnaire contre l’homme du confort et du passé que serait Fillon.

Malheureusement le coup était bidon, Juppé rate sa cible. Pire, il crispe les militants et sympathisants de droite. Alors il en appelle à la gauche. Fillon est trop libéral. Pire, il veut détruire l’État en supprimant 500 000 postes de fonctionnaires.

Et puis, on revient sur le mariage pour tous, le soutien de Sens Commun envers François Fillon. Les attaques pleuvent. Le nouveau favori répond sans s’énerver mais fermement. Les électeurs penchent toujours du côté droit filloniste. Alors Juppé invoque la gauche et son identité multiculturelle heureuse. Mais toujours rien. Il est pris pour un Bisounours et n’est pas sûr que les gauchistes reviennent voter pour lui au second tour. Le programme économique de Fillon est décrit comme tatchérien, mais Juppé omet de dire qu’il a volé ses idées au programme de son rival.

NKM intervient et se rappellerait n’avoir pas eu de poste de ministre car enceinte. Et certains de répliquer sur le fait qu’elle n’était tout simplement pas qualifiée pour ce poste.

img_0160
Fillon et ses soutiens (Le Maire, Chartier, Wauquiez, Genevard, Woerth) dans le TGV pour Lyon (photo Annie Genevard)
img_0158
Les soutiens régionaux de François Fillon (Fenech, de la Verpillière, Accoyer, Nachury, Dion…) (photo Julien Smati)

La journée doit se terminer par deux meeting. Juppé à Toulouse, Fillon à Lyon.

Alors le maire de Bordeaux abat sa dernière carte: Fillon est pro-Poutine donc pro-Assad donc dictateur dans l’âme, rien que cela!

Pendant ce temps, les troupes du quinquennat Sarkozy-Fillon se retrouvent chaleureusement pour déjeuner à Paris. Le plan reste le même, pas d’attaques personnelles, rester concentré sur le programme et dérouler les idées.

img_0212
François Fillon à Lyon (photo DR)

Voici le temps du meeting de François Fillon dans l’immense salle d’Eurexpo en banlieue lyonnaise. Je suis convié à suivre les discours. La foule est heureuse mais la salle un peu trop grande. L’ambition des 8000 Rhonalpins réunis était un peu trop ambitieuse. Surtout que le meeting n’a été annoncé qu’en fin de soirée, la veille, sans que la logistique et le bouche à oreilles n’aient eu le temps de fonctionner. Quelques cars sont quand même là. On croise des Savoyards, des Stéphanois, des Grenoblois, toute la région s’est mobilisée. Beaucoup de journalistes sont arrivés. Ça se bouscule. L’équipe de Yann Barthès commence à chercher la merde avec des questions déplacées auprès de militants qui seront de suite caricaturés et ridiculisés à la télévision… C’est triste mais le bashing envers Fillon tourne à plein chez les journalistes. Cela ne les empêchera pas de se précipiter lorsque Fillon débarquera avec une quarantaine d’élus et de membres de Sens Commun pour immortaliser l’instant. Il faut dire que Fillon est le mieux placé pour remporter la Présidentielle en ce jour.

img_0210
Fillon, Boyer et Wauquiez (photo DR)

Les spectateurs sont déjà bouillants. La musique et les clips de campagne se mêlent aux viva et drapeaux tricolores. Les présentations sont faites. Bruno Le Maire rigole de son score ridicule avec son « La Présidentielle ce n’est pas encore pour moi ». Wauquiez, show-man né, semble tenir son propre meeting mais la foule est heureuse.

Et voilà François Fillon qui entre en scène devant ses futurs ministres s’il est élu et 5000 Lyonnais et Rhonalpins criant « Fillon président »! Slogan qui durera toute la soirée. Et c’est parti pour une heure de meeting. Fillon n’a peut-être pas la verve de Wauquiez ou Sarkozy amis il a une stature. Droit dans ses bottes, son argumentaire séduit. Pas de piques envers Juppé, il est tout concentré à son programme. Ses idées et valeurs personnelles, il les défend mais n’en fait pas son programme. L’IVG pour, les GPA et PMA non. Le mariage pour tous? Il ne reviendra pas dessus mais n’est pas pour l’adoption des couples homosexuels. Oui à la famille. Trop à droite pour Juppé? Pas pour les sympathisants. Souverainiste. Bien sûr. Libéral? Certainement. Oui à la hausse de TVA non à l’ISF. Travailler plus en gagnant un peu plus. 500 000 fonctionnaires en moins? Des départs à la retraite non remplacés et alors? Est-ce la quantité ou la qualité qui compte. Plus de moyens techniques et technologiques et moins de personnel. On aime ou pas, c’est ainsi. La politique internationale? Il faut dialoguer avec tout le monde, réaffirmer la place de la France et rester libre. Dialoguer avec Poutine oui, mais pas que! Et bim pour Juppé. Par contre, il faut être ferme avec la Turquie, le Qatar et l’Arabie Saoudite. Lutter contre les islamistes est la priorité. En France, il refuse le multiculturalisme et l’identité heureuse. Il y a une culture et une histoire de France, il faut la réaffirmer. Oui à l’école dès 5 ans pour apprendre correctement le français. Oui aux formations professionnelles. Son projet économique est dur mais clair. D’ailleurs les autres candidats s’en sont inspirés. Et tant pis, si il ressemble à Tatcher. La République française sera enfin libre. L’État et les Français seront plus forts avec lui. Moins de dette plus de liberté. La foule applaudit à chaque remarque anti-hollandiste. Elle l’acclame à chaque proposition. Le jeu semble fait. Au même moment, à Toulouse, Juppé semble s’essouffler.

img_0211
(photo DR)

Le meeting se termine. Les militants et sympathisants sont fiers. Les yeux brillent. Le goût de la victoire est dans les bouches. Les sarkozistes dépités dimanche soir retrouvent des couleurs. Les juppéistes se font discrets. D’ailleurs y en avait-il? À croire que Lyon et la région Rhône-Alpes-Auvergne sont totalement dévoués à François Fillon. Dans une région tenue par un Wauquiez de droite forte, Fillon est arrivé en tête dans tous les départements de la grande région.

Ce soir, on se prend à croire que Fillon va devenir le prochain Président. Le sentiment de victoire est compulsif. Les réactions sont les mêmes pour des jeunes venus curieux, chez des chômeurs, pour les familles nombreuses, les salariés ou les retraités.

Antoine Chevasson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :