Tourisme – Dordogne Périgord #1 : De l’art pariétal aux châteaux forts

 

img_1311
La Licorne de Lascaux (Le Dandy Libéré)

Vallée de la Vézère : Destination Cro-Magnon

Lascaux : première œuvre d’art au monde

img_1320
Lascaux IV (DR)

Cette petite vallée de l’Est de la Dordogne est le lieu de découverte de la première œuvre d’art de l’Humanité. Découverte par un jeune maquisard et quelques uns de ses amis (nommés pompeusement « créateurs de Lascaux », terme totalement inapproprié à mon sens), la grotte de Lascaux (située à Montignac) reste la découverte majeure pour tout spécialiste de l’art préhistorique mais aussi pour tout un chacun. Car s’il existe des décorations de silex ou objets et de petites statuettes de femmes plus anciennes, Lascaux est le véritable chef d’œuvre de l’art paléolithique avec ses fresques murales d’une grande précision, donnant naissance par la même à l’animation (BD, cinéma…) et aux débuts de la vénération. Car centre artistique majeur, Lascaux est aussi un centre cultuel, prouvant que les hommes de cette époque croyaient déjà en autre chose que la réalité. 40000 ans av J.C, les artistes qui sont aussi des sortes de chamanes, représentent la réalité mais aussi la première abstraction ou plutôt œuvre conceptuelle du monde : la Licorne. Cette forme n’a rien d’un animal. Ses pattes sont étranges, les corps de plusieurs espèces sont hybridés. Placée à l’entrée de la grotte cet individu déconnecte le visiteur de la réalité pour le plonger dans le mystique. Certains spécialistes penchent pour la représentation d’un « prêtre » à quatre pattes déguisé en monstre. Des évocations que l’on peut retrouver dans l’art moyenâgeux.

Reconstituée en partie après la détérioration de l’originale, la grotte est de nouveau reconstruite (Lascaux IV), cette fois dans son intégralité. Sous vos yeux, la restitution fidèle (et formidablement réalisée par une équipe passionnée) des troupeaux de chevaux et taureaux, les détails que la lumière des guides révèle dans l’ébahissement général, le choc devant tant d’ingéniosité, la maîtrise totale de troisième dimension par le volume ou la perspective, des reflets, du sfumato ou encore de la mise en scène, de l’animation et donc de la narration. Le Préhisto Parc de Tursac est parfait pour les enfants explorateurs du quotidien des hommes de Néandertal et Cro-Magnon.

L’habitat troglodyte périgourdin

img_1315
Les Eyzies (Le Dandy Libéré)

La Vallée de la Vézère surnommée à juste titre vallée de la préhistoire regorge de 400000 ans d’occupation humaine européenne qui lui vaut d’avoir 15 sites d’intérêt majeur recensés au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO ! Le Musée national et le Pôle international de la Préhistoire des Eyzies (prononcées « Lézzèèèiiiiizies ») exposent une multitude de silex et autres instruments utilisés par nos différents ancêtres mais aussi des vidéos montrant techniques et évolutions. Cette région est aussi marquée par ses différents sites troglodytes qui longent la rivière sur plus de 50 km (des descentes en canoës sont possibles) : grottes de Rouffignac, du Sorcier, Bara-Bahau, Abri Pataud, la Madeleine, Reignac, etc. Utilisées dès la préhistoire pour se protéger de la nature hostile, ces abris furent aussi de solides remparts aux invasions étrangères durant tout le Moyen-Âge. Le meilleur exemple en est la Roque Saint Christophe (Peyzac-Le-Moustier). S’il ne reste de l’occupation préhistorique et gallo-romaine que de maigres débris, sa longueur d’un kilomètre donne un aperçu de ce qu’a pu être l’activité humaine troglodyte moyenâgeuse. Techniques, machines complexes et explications sur l’habitat valent le détour.

img_1325
Gouffre de Proumeyssac (DR)

Enfin, pour les plus récalcitrants à l’Histoire et à l’art, préférant la nature et le sport, des grottes non peintes mais avec stalagmites et stalagmites s’éparpillent dans tous les recoins (grotte du Grand Roc, gouffre de Proumeyssac…).

Les trésors architecturaux foisonnent

img_1327
Saint Léon-sur-Vézère (Le Dandy Libéré)

En vallée de la Vézère, le Moyen-Âge a laissé nombres de vestiges, mais les châteaux Renaissance ne sont pas en reste. Les jardins extraordinaires sont aussi à visiter. Mais, les petits villages reculés valent aussi le détour.
Saint Amand-de-Coly, Saint Léon-sur-Vézère ou encore Limeuil sont aussi beaux que petits. Classés dans le palmarès des Plus beaux villages de France, on y découvre le charme des vieilles pierres dorées du Périgord, des églises et abbatiales fortifiées ou romanes, la nature qui les entoure avec amour et de nombreux Anglais venus acheter ces maisons au charme incroyable.

img_1314
Jardins d’Eyrignac (Le Dandy Libéré)

De beaux jardins à la Française se visitent en longeant les petites routes sinueuses bordées de châtaigniers et noyers. Le château de Losse au Sud de Montignac-Lascaux, monument historique est entouré d’un jardin typique de la Renaissance avec labyrinthe. Celui de Hautfort avec son mobilier des XVIIe et XVIIIe siècles et ses jardins en terrasse français et anglais mérite l’attention. L’art topiaire marque les jardins du manoir d’Eyrignac.

Les Bonus du Dandy Libéré

« Le canard c’est du bon gras. Pas de cholestérol en vue. » Suivant les conseils diététiques des autochtones vous irez les yeux fermés vous ravitailler en foie gras au Bois Bareirou – Catinel, ferme unique dans laquelle les canards et oies sont, non seulement élevés en plein air, mais nourris avec du maïs produit sur place. Aucun pesticide, tout est bio. Aucun intermédiaire. Les visites libres et démonstrations de gavages sont là pour le prouver. Les conserves, produits frais, plats cuisinés, etc sont aussi disponibles dans les boutiques de Montignac et des Eyzies. Médaille d’Or Paris 2014, les huiles de noix du Moulin de Maneyrol accompagneront tout repas de l’épicurien que vous êtes. Le miel est une autre spécialité de Dordogne. Vous pourrez visiter et vous fournir à la Papillonne, au Rucher du Marandou (tous deux au Bugue) ou aux Abeilles du Périgord (Montignac). Après tant de calories, rien de tel qu’un bon coup de pagaïe dans la Vézère avec l’un des clubs de canoë-kayak du coin : Canoës APA (St Léon-sur-Vézère), Canoeric et Les Courrèges situés au Bugue, Kanoak à Montignac. Les Eyzies quant à elles en comptent une demi douzaine.

Antoine Chevasson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :