Laurent Danchin

J’apprends avec regrets le décès de Laurent Danchin, fidèle défenseur de l’Art brut mais aussi ami de mes parents.

Laurent Danchin restera un critique d’art d’exception, découvreur de talents et fervent admirateur de Jean Dubuffet. Né  en 1946 à Besançon d’une famille de résistants catholiques il sort agrégé d’Histoire de l’art et de Lettres Modernes de l’ENS Paris pour se tourner vers l’art brut et l’enseignement.

img_2015
Laurent Danchin, Jacky Chevasson, Raymond Livrozet lors d’une soirée au Cinéma Comoedia de Lyon (Photo Bernard Pilorge)

Il sera dès lors l’ami de tout le monde artistique outsider. De Jean Dubuffet à John Maizels en passant par les artisans de la Fabuloserie icaunaise et ses amis lyonnais (Louis Chabaud, Bernard Pilorge, Raymond Livrozet, Jacky Chevasson…), Laurent Danchin a parcouru le monde pour découvrir des artistes hors-les-normes (outsider, singulier) et les promouvoir. L’art brut est aujourd’hui un mouvement reconnu en grande partie grâce à ce critique d’art. Même s’il dénonçait la spéculation faite sur le dos de ce courant artistique. Auteur de livres-références, il consacra aussi une partie de son talent à monter des expositions, notamment à la Halle Saint-Pierre. Journaliste de Raw Vision, magazine spécialisé dans les arts outsider, il fut aussi un brillant conférencier. Bizarrement il ne collectionnait pas mais se révélait être bon conseiller.

img_2030
La Fabuloserie (DR)

« Si tous ces textes pouvaient transmettre un peu de l’empathie que j’ai toujours éprouvée à l’égard de tous ces créateurs humbles, extrêmement inventifs, auxquels ils sont consacrés, s’ils pouvaient du même coup réhabiliter la culture populaire dont ils sont les merveilleux représentants, et apporter également au sein d’une scène artistique particulièrement perturbée et indéchiffrable, un peu de leur fraîcheur et de leur innocence, tout en rappelant, contre l’abus et l’imposture, ce qu’est la vraie création, je n’aurais pas joué en vain mon rôle de médiateur et de témoin direct d’un aspect négligé de l’histoire contemporaine des arts. » Laurent Danchin pour La Croix.

img_2017

On regrettera donc la disparition d’un ami fidèle et généreux des artistes hors-cadre, « dans la marge », fidèle découvreur de talents ignorés mais géniaux.

L’art vous regrettera mais l’Histoire de l’art et ses animateurs ne vous oublieront pas! RIP cher Laurent Danchin. Une pensée pour sa famille, amis et artistes.

Antoine Chevasson

Photos DR et Bernard Pilorge.

img_2016

img_2012
Louis Chabaud et Laurent Danchin au Festival de Praz-sur-Arly (photo Bernard Pilorge)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :