Tourne-disques Party #7 – Clips à scandales

 

Petite liste non exhaustive de clips qui ont marqué l’histoire musicale par le scandale suscité lors de leurs sorties. Sexe, drogues, violence gratuite, interdits en tout genre transgressés, ou tout simplement innovation artistique, voilà les ingrédients du choc. Aujourd’hui ces ingrédients sont courants, des clips de rap aux hits de Rihanna et Miley Cyrus mais il existe des clips qui ont fait date et inspirent les nouvelles générations.

Madonna – Justify My Love

La reine du scandale! Des croix en feu, elle le fait. Une robe de Carmen aussi. Dans celui-ci, premières scènes érotiques dans un clip, premières censures. Lady Gaga, Rihanna, Mylène Farmer, Nicki Minaj… lui doivent tout.

Stromae – Formidable

L’artiste belge crée un faux clip dans lequel il joue l’homme bourré palabrant sur sa vie ratée. Le buzz à pas cher.

The Prodigy – Smack My Bitch Up

Clip censuré plusieurs fois, il décrit une soirée entre drogues (une scène d’injection d’héroïne est coupée) , fiesta, attouchements sexuels non consentis, bagarres, prostitution et une révélation pour la fin. So shocking!

Justice – Stress

Violence gratuite de « racailles » magnifiée ou critique de ces kaïds de cités? Dans le contexte des déclarations de Nicolas Sarkozy (l’affaire du Kärcher) et des émeutes en banlieues, Justice et Romain Gavras ne choisissent pas. D’où les critiques de tout bord.

M.I.A – Born Free

Encore Romain Gavras pour ce clip de la chanteuse à scandale M.I.A. Cette fois-ci, la violence s’organise, la police interpelle les roux pour ensuite les tuer dans un ball-trap immonde. Le totalitarisme et la dictature sanglante ne sont jamais loin. Un hommage à l’œuvre politico-artistique de son père, Costa-Gavras  pour Romain et pour M.I.A un hommage au sien, militant politique tamoul durant la guerre civile du Sri Lanka.

The Blaze – Territory

Un jeune Français retourne voir sa famille en Algérie. Ressourcement et choc des cultures en même temps. Ça fume le bédo et joue au dur… et pourtant… la joie et la nostalgie ne sont jamais loin.

Queen – I Want to Break Free

Travestissement, sexe et underground des années 1980… Freddie Mercury et sa bande au sommet de la provoc’ comique mais engagée.

Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot – Bonnie & Clyde

Une chanson sur un couple de gangsters tueurs et anarchistes. Le dandy de la chanson française et la starlette féministe Bardot dans un clip qui tient surtout sur cet amour caché entre les deux artistes rebelles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :