Destination les plus beaux villages de France #1

 

1- Pérouges (Ain, Auvergne-Rhône-Alpes)

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Cité à la confluence de la Plaine de l’Ain et de la Dombes, Pérouges est un village remarquable qui a su conserver toute son architecture fortifiée moyenâgeuse et son caractère authentique là où d’autres sont tombés dans les excès du tourisme commercial de masse. Ici pas de boutiques de souvenirs à chaque coin de rue, seulement des vendeurs de galettes de Pérouges, spécialité sucrée locale. Cette citadelle surplombant la rivière d’Ain possédant un sublime panorama sur tout le massif du Bugey se découvre par son église fortifiée et sa poterne du XIIIe siècle. On déambule dans de petites ruelles pavées (prévoir les chaussures adéquates) qui s’illuminent dès la nuit tombée grâce à un ingénieux système de mini projecteurs implantés dans les galets. Tantôt savoyarde, tantôt dauphinoise, tantôt bourguignonne, tantôt française, sa riche histoire se lit dans les maisons en encorbellement dont 87 (!) sont classées et protégées pour leur intérêt exceptionnel. Ici, pas de propriétaire mais des baux et un devoir de protection. Dès lors, il n’est pas étonnant que le général Messimy et Édouard Herriot y résidèrent fréquemment et que Bill Clinton, alors Président des États-Unis, y fit une halte bienfaitrice entre deux réunions du G7 lyonnais.

2- Locronan (Finistère, Bretagne)

IMG_0340.JPG
Qui ne connaît pas Locronan au moins de réputation? Fondée par saint Ronan, cité druidique, ville de tisserands et siège de pouvoir, la petite bourgade bretonne devint un trésor de l’art ogival sous les Ducs de Bretagne au XVe siècle avant d’être élue cité de tissage de chanvre internationale grâce à son contrat avec la Compagnie des Indes qui fournit tous les navires de la Royale. Les petites rues emplies de touristes reflètent encore ce passé prestigieux au travers de demeures remarquables qui font le bonheur des cinéastes venus en nombre, de Polanski et de Broca à Jeunet. Un concentré de Bretagne et un retour aux sources pour tout amoureux d’histoires et de vieilles pierres.

3- Baume-les-Messieurs (Jura, Bourgogne-Franche-Comté)

IMG_0343
Ce n’est pas un petit village mais une abbaye et une cascade calcaire impressionnante qui attirent le regard. Le monastère de Baume-les-Messieurs (à ne pas confondre avec Baume-les-Dames) est ni plus ni moins que l’inspirateur de l’orde clunisien! Bâti par l’abbé Bernon, fondateur de Cluny, la communauté se développa au point de devenir abbaye impériale sous Frédéric Barberousse. Ce programme cultuel et architectural recèle un témoignage exquis de l’art roman à la statuaire bourguignonne (salle des tombeaux) en passant par un retable flamand du XVIe siècle. La Révolution bouleversa l’ensemble en chassant la communauté, perçant les murs pour en faire des habitations individuelles. À proximité du village se situe une cascade époustouflante de beauté avec ses concrétions calcaires sculpturales entourées de verdure toute jurassienne dans cette petite vallée enclavée. Les grottes de Beaume sont une référence européenne pour tout passionné de géologie et de spéléologie.

4- Roussillon (Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d’Azur)

IMG_0344
Nichée en plein cœur d’une région patrimoniale et naturelle intarissable qu’est le Luberon (Gordes, L’Isle-sur-la-Sorgue, Cavaillon, Ventoux…) la cité de Roussillon semble se fondre dans le décor de terre ocre et rougeâtre dont elle donne le nom et connue dès les Romains qui en faisaient commerce jusqu’en Orient. Les couchers de soleil sur les maisons de ce bout de rocher offrent une palette de couleurs infinie qui ravit petits et grands et redonnent du baume au cœur à quiconque s’arrête un instant. Giono et Pagnol semblent nous narrer leurs histoires du pays, si difficile, aride au quotidien. La route qui sillonne les sculptures naturelles ocrières est une merveille pour qui ne connaît pas la légende de Sermonde d’Avignon.

5- Saint-Léon-sur-Vézère (Dordogne, Aquitaine)

IMG_0341.JPG
Ce n’est sans doute pas le plus connu et visité des villages périgourdins mais, en plein cœur de la vallée de l’Homme, celle de la Vézère, à proximité de Lascaux et Sarlat, Saint-Léon vaut le détour à plus d’un titre! Moins touristique veut dire moins de monde, ce qui n’est pas un mal dans ce cadre où le flot de badauds français et anglais semble interminable. Une pause s’impose et Saint-Léon est l’endroit parfait. Calme et animé tout à la fois, il se visite aussi bien qu’il se vit le temps d’une soirée, d’un pique-nique ou d’une sieste au bord de la calme Vézère, veillé par la petite église romane au toit typique de lauses et plan byzantin du XIIe siècle qui devient chaque été haut-lieu de concerts. Les châteaux de Chabans et de Clérans et le manoir de La Salle sont les témoins de la richesse et du cadre de vie qu’offre la Dordogne!

Bon voyage et bonnes découvertes à toutes et à tous! Bonnes vacances, bons séjours!

Antoine Chevasson
Photos : Le Dandy Libéré, DR.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :