Nantes – Cimetières en vie

 

En ces temps de Toussaint, de recueillement et de prières envers les proches disparus, le cimetière devient le lieu de retrouvailles familiales et d’amis ou voisins que novembre rassemble autour de brassées immenses de chrysanthèmes multicolores. Le cimetière se part alors de ses plus beaux atours avant de sombrer dans le froid hivernal puis d’être banni de visites durant le reste de l’année. C’est que l’endroit est triste et navrant de banalité. Une série d’allées, des tombes en marbre toutes plus sobres que les autres, pas un bruit, seulement le bruissement du vent dans les quelques cyprès, un petit bout de femme s’activant autour du tombeau de son défunt mari, voilà pour le cliché négatif mais assez réaliste du cimetière type français.

IMG_2096

Embrumé par un petit rhume et un enterrement le jour des Morts, je décidais de passer mon vendredi soir, n’est pas coutume, devant la télévision. Quelle surprise de regarder au hasard le programme de Silence ça pousse (émission de jardinage sur France 5) et d’y découvrir des jardins-cimetières. Attiré par cet alléchant sommaire voici ce que j’ai pu découvrir : un cimetière qui se transforme en jardin urbain et philosophique et un autre, près de Nantes, qui semble plus être un jardin botanique public qu’un cimetière.

IMG_2095

Un arborétum et un cimetière en un seul et même endroit? C’est ce que l’on peut observer et vivre toute l’année à Nantes en Loire-Atlantique à quelques encablures du centre-ville. Le Cimetière-Parc est un véritable jardin botanique avec ses essences et espèces rares, ses fleurs odorantes et pulpeuses, ses arbres majestueux et ses pelouses parfaites. Rien ne diffère ce parc d’un autre si ce n’était la présence de ci de là de croix dépassant de bosquets, de plaques de marbre aux noms de défunts. Car il s’agit bien d’un cimetière qui s’est transformé en parc public dans lequel se croisent sportifs du dimanche, familles se baladant tranquillement et celles qui viennent se recueillir devant une tombe. Les enfants jouant à cache-cache entre les tombes et les arbustes ne choquent personne tout simplement parce que le cimetière devient un lieu de vie. La mort n’est plus un plomb mais un aspect de la vie de ceux qui restent. Vivre dans un cimetière c’est s’approprier la mort, la rendre plus compréhensible. Un parc botanique-cimetière comme une acceptation de la mort, non pas une négation de la mort et de l’affirmation de la primauté de la vie, mais un dialogue entre les deux.

IMG_2101

Le cimetière est un lieu de vie dans les pays scandinaves et commence aussi à le devenir à Nantes grâce à Gaëlle Le Guillou. Cette globe-trotteuse a découvert durant ses voyages au Danemark ou en Estonie que les cimetières y étaient beaucoup plus vivants qu’en France. Forte de son expérience nordique, elle importe le concept de « hyge cimetière », convaincant la mairie de sa ville à l’expérimentation du jardinage au sein même du cimetière. Finis les chrysanthèmes et fleurs en plastique, bonjour les légumes et fleurs aromatiques. Les tombes de la Bouteillerie s’ornent de chèvre-feuille, de fraisiers remontants ou capucines géantes, les visiteurs et habitants viennent participer à cet engouement pour un cimetière devenu jardin cultivé urbain. Cela crée aussi un sentiment de bien-être réconfortant, un placébo botanique qui est essentiel pour notre période contemporaine déconnectée de son rapport à la mort.

IMG_2100

Car dans ces deux exemples, il ne s’agit pas d’effacer la mort, d’omettre le chagrin ou de le rendre plus acceptable, mais bien de faire de la mort un aspect de nos vies. Le jardin-cimetière se transforme en un dialogue plus psychologique, sentimental et spirituel des rapports entre riverains, familles et défunts, entre vie et mort.

Lien vers l’émission Silence ça pousse (France 5) :
https://www.france.tv/france-5/silence-ca-pousse/323543-portrait-gaelle-le-guillou.html

Photos DR
Antoine Chevasson

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :