Grenoble – 5 adresses à découvrir

img_5226img_5223

Grenoble est connue pour ses Jeux Olympiques de 1968 et les victoires de Jean-Claude Killy, sa gastronomie (Saint-Marcellin et Saint-Félicien, noix, gratin, Chartreuse, ravioles…), son esprit de révolte ; ville de garnison et des sciences ; mère patrie de Stendhal et capitale des Alpes. Grenoble devient l’une des villes les plus attractives de France. Voici 5 exemples de lieux pour vous donnez envie de s’arrêter à Grenoble avant de filer dans les montagnes.

img_5203

LE MAGASIN : Le lieu d’expositions en avance sur son temps. Le lieu où vous découvrirez les talents de demain avant tout le monde. Un centre d’art alternatif à ne pas louper pour tous les amoureux d’art contemporain (conceptualistes de préférence) même si le fonctionnement est au ralenti depuis l’arrivée d’une nouvelle équipe avec un programme qui peine à s’imposer.

img_5202

img_5622

img_5621
MUSÉE DE GRENOBLE : Sans conteste l’un des plus beaux et plus apaisants musées de France. De larges espaces de contemplation devant les chefs-d’œuvre couvrant un peu l’Égypte antique mais surtout la Renaissance, les classiques, les avant-gardes et une large palette de modernes et contemporains. Posé dans les fauteuils du Corbusier on observe en détail et sérénité un Camoin ou Soutine. Boltanski dialogue avec Polke alors que les beautés de Vlaminck et Wesselmann font la cour aux Watteau. Une bonne partie des œuvres proviennent de legs et de prêts longue durée du Centre Pompidou mais les conservateurs sont toujours à l’affut de la bonne affaire ; une volonté avant-gardiste qui se conserve et se bonifie depuis Andry-Farcy, c’est-à-dire depuis quasi 100 ans. On ne perd pas les bonnes habitudes à Grenoble !

img_5198
RÉSIDHOME : Le concept d’appartements à louer pour quelques jours débarque à Grenoble en réinvestissant la Caserne de Bonne, bâtiment de garnisons du XVIIe siècle intégré dans un tout nouvel écoquartier avec espaces verts et centre commercial.

img_5224
BASTILLE : L’ancien fort est dorénavant une terrasse sur la ville et les montagnes, reliée par les œufs du téléphérique construit dès 1934. Pour les plus sportifs un chemin en zig-zag grimpe jusqu’à la Bastille. Une fois arrivé, les massifs de Belledonne et du Vercors enlacent la métropole alpine et s’offrent à la contemplation. Derrière vous la Chartreuse et ses randonnées vous appellent. Un lieu d’exposition et le Musée des troupes de Montagne pour se cultiver et un passage par le restaurant pour se ravitailler. Un dernier regard sur le coucher de soleil rasant les sommets et retour en centre-ville pour faire la fête à :

img_5239
LA BELLE ÉLECTRIQUE : La scène grenobloise de toute évidence ! Tout y passe, de tous les styles, de tous les pays : au programme d’ici quelques jours : Jay-Jay Johansson, Paradis, Claudio Capeo, Dixon, Vald, Chinese Man… rien que ça baby ! Le restaurant propose des petits plats à base de produits locaux (Noix AOC, Saint-Marcellin…) aux noms baroques issus de titres musicaux.

Photos : Le Dandy Libéré, L’Internaute, Musée de Grenoble, DR.

Antoine Chevasson

img_5620img_5619img_5618

img_5200img_5227

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :